Regio 5       
Insulaes Campanienses

Regio 5 Pompei

Creusé seulement partiellement dans le cours du 1800, le quartier V  occupe le côté nord-oriental de la ville avec la Regio IV, elle aussi encore partiellement couverte des lapilli. La limite occidentale est constituée de la Rue Vesuve, qui va du nord au sud et une petite partie liberée du  decumanus que terminait en correspondance de la Torre VIII. Ce qui se connaît de la forme de cette Regio V et des ruelles, montre comme en ce quartier de la ville le systeme des routes était caractérisé d'une certaine irrégularité, dû sans doute à la necessité d'adapter les routes internes au préexistant dessin des murs "urbiches", que dans ce point  pliaient sensiblement vers le  sud-est.

Plan Regio 5 Pompei

Recherches  stratigrafiques exécutées par Amedeo Maiuri, ( mais seulement depuis peu publiées ) , ont indiqué la présence d' importants restes de fondations archaïques de pierre laviques même dans ce point de la ville (Insula V, 5). Abandonnée  par contre, l'hypothèse selon laquelle la  Ruelle M.L.  Fronto se menait jusque à la Porte de Capue; en effet cette ruelle n'est pas de tout sur le meme axe de la porte, donc improbable qu'elle puisse en etre la fin.  Des creusements stratigrafiques ont par contre montré que dans ce point on trouvait l'une des  tours posées à renforcer de mure dans le II° siecles avant JC. Des Inscriptions electorales le long de la Rue Nolae et la Rue Vesuve, témoignent que les résidents de cette partie de la ville etaient appelées "Campanienses", du probable nom de la porte dont ils sortaitaient, la Porte Vesuvio ( Porta Campaniae, actuelle Porte Vesuve).

-----------------------------------------------------------------------------

Maison des Epigrammes

Plan Maison des Epigrammes Pompei

Du tablinum de la maison fut détachée la première peinture retrouvée à Pompéi, une décoration qui raffigure sur un fond  jaune profond une couronne soutenue par des Amours appartenant au IV° Style. La notoriété de l'habitation est liée à la raffinée décoration de l'exèdre  située à l'angle nord-oriental du péristyle, ou des épigrammes sont présents sur des penture plus anciennes, remontants au II° Style final, datable à l'an 40-30 avant JC, avec des murs scandés par des colonnes ornées d'un motif à écailles et panneau central , avec des peintures  dont des tableaux de sujet idyllique-sacré sont reproduits accompagné par des textes  rappelant des  légendes en caractères grecs. Digne d'intérêt c'est le lit gravé à l'extérieur d'une pièce dont l'appartenance et fonction était à considérer de  Rufini cubiculum.

db dv v

Creusements de 2006 ont pu établir que la maison assuma l'aspect  visible actuellement autour du 40 avant JC, quand s'élargis vers le nord aux dommages d'une propriété précédente. Demeure de grand intérêt par les messages épigraphiques laissés.
L'entrée de la maison s'ouvre sur la Rue du Vésuve. Traversées les Fauces, l'on pénètre dans l'atrium avec un bel Impluvium au centre. Des pièces sont disposées autour de l'atrium; au nord deux cubiculaes qui gardent juste des traces de belles peintures. Au centre le tablinum, lui aussi qui garde des stucs sur les parois et des peintures très abimées et très originales qui montrent un Satyre et Ménade, et une belle peinture  naturelle, qui représente un serpent  et un oiseau dans un décor de jardin. Par un couloir placé sur le coté, l'on arrive au Péristyle. Sur le coté est du péristyle une belle exèdre, qui conserve certains de ses décors, qui était composée d'une alternance de panneaux rouges et jaunes avec parfois des scènes mythologiques. 

thjhyjfgj

Le triclinium, comme la plupart de la maison, est en mauvais état en raison de sa longue exposition aux éléments et que des fragments de plâtre reste aujourd'hui pour témoigner de sa décoration d'origine.
Sur le côté nord du péristyle une série de pièces  donnent sur la cour du jardin. Une chambre conserve certains de ses peintures en quatrième style, une décoration de panneaux rouges avec au dessus une frise noire. Située dans le panneau central de chaque mur, une scène mythologique.

 g geff

Une deuxième chambre est ornée de panneaux en alternance de rouge et de jaune, mais elle, comme la plupart de la maison a subi une perte de détail à cause des intempéries.
Plusieurs des scènes, même si se présentant avec dans des forts dégrèvements, ces  peintures, sont toutes enrichis par des graffitis  sur les murs, qui reportent des textes grecs, graffitis qui ont donné le nom à la demeure.
La cuisine et les latrines se situent au fond du péristyle tout prés du posticum , la ou un petit escalier menait à l'étage supérieur .

------------------------------------------------------------------------------

Maison du Taureau
 ou Maison de L. Pontius Successus 

Plan Maison du taureau Pompei

C'est une grande maison à atrium et péristyle, ainsi appelée pour la  découverte d'une statuette de bronze près de l'impluvium. Le long de la façade en œuvre carrée de tuf, la richesse de l'habitation était signalée aux passants par un portail imposant d'entrée dominés par chapiteaux figurés;  pendant les travaux de creusement fut découvert  encore dans la position d'origine; sur la droite l' on montrait un petit "Amour" et tourné vers l'entre une image d'un jeune Dionysos. L'imagine attribué à l'entrée de l'habitation était souligné  ultérieurement par la présence d'une plaque de pierre de lave incrustée de petites pierres colorées formant le trottoir devant la maison permettant l'entrée au vestibule qui était du type à  pròthyron.

qbqcbdb

La présentation de la maison organisé autour de l' atrium du type toscan, remontant au II° siècle avant JC, comme montré par les restes  de décoration du sol du I° style encore visible en quelques pièce, le sacrarium à droite des fauces, et le  cubicule central du côté de l'est. Interventions significatives sont documentées dans la maison au cours du I° siècle avant JC, et dans la première moitié du siècle suivant. Les interventions les plus anciennes intéressèrent les pièces à l'étage et qui donnaient sur l'atrium, nombreuses furent décorées de peintures de II°  Style;  le seul de ces interventions reconnaissables se trouve encore dans le premier cubicule à gauche de l'atrium.

dbqdbb cb

Le changement le plus significatif concerna le triclinium situé à l'est du tablinum, où, au-delà au renouvellement de la décoration pariétale;  l'ouverture fut tournée de 180 degrés de façon à faire montrer le jardin;  ce type de modification sera visible très fréquemment dans les habitations de haut niveau pendant le I° siècle avant JC, et il indique le désir de  concentrer l'attention sur la zone la plus intime de la maison, en enlevant à l'atrium cette fonction publique qui l' avait caractérisé pendant la période Samnite. Avec le temps, l'atrium semble changer sa fonction la plus typique : la vasque de l'impluvium fut décorée de plaques de marbre et sur le côté un piédestal pour  accueillir la statue du taureau, utilisée comme jet de fontaine dont le jet d'eau finissait dans un labrum décoré au relief avec des illustrations d'animaux. Le désir est évident de transformer l'atrium en une sorte de vestibule monumental, capable d'évoquer un paysage naturel soumis au contrôle de l'homme;

b w   bbqbqdb

ceci résulte encore plus évident dans le choix de l'image du jet de fontaine: l'eau était amenée par les conduite hydrauliques  et pas les system à aqueduc apporté en ville par le romains,  lesquels   avaient dirigé les aux de Serino, jusque à Pompéi pour les besoins de la ville. L'eau jaillissait avec un flux régulier à travers le corps de l'animal que  matérialisait la puissance épouvantable des fleuves. Dans sa forme visible actuellement, le secteur résidentiel, organisé autour de l'ancien péristyle scandé par des colonnes de tuf remonte dans une grande partie à l'âge impérial. Dans les années centrales du I° siècle âpres JC, furent ajoutées les pièces positionnées en occident  - entre lequel un petit coté thermal - et donc la création du  ninfeo monumental, animé par trois kiosques en pierre et décoré avec une mosaïque en pâte vitreuse; immédiatement après le  tremblement de terre de 62 finalement remonte l'agrégation à la Maison du Taureau de l'habitation avec entrée au nr. 3 utilisé comme zone de service.

bqfbqsdfbqdf

A l'entrée deux pilastres en pierre de tuf  donnent une image imposante; sur le pilastre de droite, les reste d'une peinture  montrant Erigone couronnée de pampres. Un pilastre  de mesure réduite, à droite, crée une entrée plus petite, de service, seul et unique exemple de ce type à Pompéi. Cet étroit passage était fermé du côté de la rue par une porte dont on voit encore quelques ferrements. Dans l'Atrium le compluvium de marbre blanc est positionné au centre; il constitue l'un des plus beaux impluvium de la cité. Les parois de l'atrium étaient ornées de guirlandes de fleurs et de fruits ; il ne reste presque plus rien de ces peintures ; à la frise, qui conserve des denticules et des moulures de stuc, on voit seulement une petite composition fort effacée où figurent des nains et que terminent des masques. 

qsdbfqfbqsdfb

Ce type, de décoration continue sur l'alae de droite portant au  triclinium. A droite du prothyrum est un sacellum avec un autel et la peinture symbolique des serpents ; dans la première pièce de droite, on trouve  de belles peintures d'architecture surmontées d'une corniche de stuc au-dessus de laquelle étaient des tentures suspendues à des clous qui existent encore.  Au-dessus, une inscription qui nous ramène à la reconstruction delà demeure après le séisme de 62 :  

M. CERRINIVM
AED. CAPITO ROGAT
VT FAVEAT.

«Capiton prie l'édile M. Cerrinius de lui être favorable à reparer sa maison ».

Sur le fond, à gauche du jardin, un ensamble de petites pieces qui constituent un petit system thermal privé de la maison. 

---------------------------------------------------------------------------------

Maison de L. Caecilius Jocundus

Plan Maison L Cecilius Jocundus Pompei

La maison a appartenu à Lucius Caecilius Juncundus, important banquier à Pompéi, dont l’on conserve un buste en bronze dans l’atrium, à proximité du tablinum ; on a retrouvé pendant les fouilles 154 tablettes de cire qui composaient ses archives financés  Cette maison a été construite à  la fin du 3° s. avant JC.
Caractéristique de cette maison, des bas-reliefs en marbre, qui montrent des monuments de Pompéi pendant le tremblement de terre de 62 après  JC. L’atrium et le tablinum, ont été décorés avec des peintures magnifiques. Le sol dans le fauces de l’ entrée, est décoré d’une mosaïque  de couleur noire et blanche figurant un chien qui repose.

lfklflkjyl

La maison située sur le côté est de la Rue du Vésuve respect le même dessin de toutes les maisons de cette région, ce qui laisse penser que existait déjà à l’époque un plan urbain qui obligeait de respecter la même planimétrie. Dans ses derniers jours elle a appartenu à Lucius Caecilius Jocundus, important banquier et financier de Pompéi, comme en témoigne une quantité de documents financiers trouvés dans la propriété, sous forme de tablettes de cire, archive des opérations effectuées par le banquier.
L'entrée du type simple et imposant, était flanqué de boutiques, les deux plus proches, appartenue à cette maison. 

llhlhlhl

Apres les Fauces, on rentre dans le Vestibule, qui conserve des fresques de valeur ; les Fauces sont pavées d’une magnifique mosaïque en noir et blanc représentant un chien qui dort. Le vestibule s'ouvre sur le centre typique de la maison pompéienne, l’Atrium, qui a des chambres sur tous les quatre côtés. Dans le centre de I' atrium est un impluvium avec une bordure de mosaïque fine, le compluvium absent par la inexistence du toit.. Sur le mur arrière de I' atrium, à côté du tablinum , est une copie d'un hermès en bronze, raffigurant  le  père du propriétaire, Lucius Caecilius Félix , dont l’original est conservé au Musée National de Naples. À gauche de l’ atrium on trouve un laraire construit en maçonnerie recouvert de marbre blanc ; ce laraire est caractérisé par des reliefs sculptés montrant la destruction de l'espace du Forum et le castellum aquae qui s'est effondré lors du premier séisme de l’an 62.

ghllhll

Le laraire est montré avec es faux reliefs, les originaux sont au Musée National de Naples.
L atrium conserve des belles facture de plâtre avec des jolies fantaisies et un sol enrichis d’une mosaïque avec des motifs variés de riche importance. Ce pavage est composé d'un tapis de mosaïque noir avec empiècements blancs et une double bordure blanche.  Les chambres au deux côtés de I' atrium même si manquant de toit, montrent une continuation de cette magnifique mosaïque du pavé, en particulier dans les ailes, ou les motifs sont encor plus riches.

lklklhklh

Sur le mur arrière de I' atrium , face à l'entrée, est le tablinum. La salle, qui est avant ouvert et à l'arrière, est décoré avec des peinture du 3° style, avec trois panneaux jaunes avec des cadres décoratifs de chaque côté au dessus d'un frise inférieure noire. Les panneaux latéraux sur chaque mur de petites scènes mettant en valeur des scènes amoureuse, avec des Satyres et des Menades dans diverses poses , tandis que les panneaux centraux contiennent de plus grandes scènes mythologiques, y compris celle de Iphigénie en Taureau, aujourd'hui au Musée de Naples ..

n,:bn::n,::

Le tablinum a un sol en mosaïque très  fine aussi,  mosaïque blanche avec une pièce centrale de décoration et d'une double frontière bordée noir. Le seuil entre le atrium et tablinum est décoré dans un modèle géométrique simple en noir et blanc. Sur le côté nord-est du tablinum , au lieu d'un seuil de décoration, une étape de marbre mène à un petit jardin  qui est à colonnades sur trois côtés.
Les colonnes du péristyle, sont composées de briques recouvertes de stucs colorés. Les murs conservent certains de leurs plâtres sur lequel a été trouvé un morceau de graffiti reflétant sur le fond de l’amour. On trouve également dans le péristyle, un coté peint avec des petits tableaux avec des scènes érotiques de jolie finesse.

!,;!,!,!n,!

Dans le centre du côté nord-ouest du péristyle on trouve le triclinium . Chacun des trois murs de la salle est décorée en 3° style, avec trois panneaux orange encadrée en rouge avec une frise inférieure rouge foncé. Le panneau latéral est enrichi de chaque côté par un médaillon contenant un petit portrait tandis que les grands panneaux centraux montrent des scènes de  mythologie. La scène du mur nord-est est de Thésée abandonnant Ariane . Deux autres fresques enrichissent ce coté de la paroi, tandis que la dernière sur le coté opposé est légèrement estompé par le temps. Le sol du triclinium est constitué d'une mosaïque noire et blanche avec un panneau central de carreaux colorés.  Dans le coin nord-est du péristyle est un petit escalier qui descend à une petite cave. Le nord-est est constituée d'une exèdre centrale flanquée de  cubicula .

zrgethqfbf

Une armoire avec 154 bois ciré comprimés comprenant la vente de terre, les animaux et les esclaves et pour le paiement des impôts coloniale a été trouvée dans une des chambres à l'arrière de la péristyle. Le activités financières ont été enregistrées jusqu'au dernier moment, y compris l'année du tremblement de terre du 79 .
On lit  en effet :

fbb<b

Umbricia Januaria affirme d’avoir reçu de Lucius Caecilius Jocond  11039 sesterces, somme qui est venu dans les mains de Lucius Caecilius Jocond par convention comme le produit d'une vente aux enchères pour Umbricia Januaria, la commission qui lui est dû avoir été déduits. Accord stipulé  à Pompéi  sur le 12 Décembre, sous le consulat de Lucius Duvius et Publius Clodius.



-----------------------------------------------------------------------------------

Maison du Cenacle

Plan Maison du Cenacle Pompei

Cette petite maison est située sur la rue des Noces d' Argent, prés de la grande domus portant le même nom. Dans un temps plus ancien, cette maison, faisait partie de la voisine domus   "des Noces d’Argent ", et constituait l'atrium hivernal secondaire, comme dans la maison du Faune. Suite à la restructuration de la domus majeur, cette partie a été séparée et mise en vente, ce qui l'a constitué donc comme une maison à part, avec l'ajout d'un étage, accessible par un escalier en bois, sur la droite de l'atrium. Cet étage a été détruit lors de l'éruption de 79. 

dgsdgsdg

Cette maison est considérée comme très importante dans la conception urbaine de Pompéi, car elle constitue l'un des exemples mieux préservés de salles résidentielles situées à l'étage et donnant sur l'atrium  comme une balconade, au dernier étage de l'oreillette ; le cenaculum s'ouvre vers l'atrium avec une loggia marquée par quatre colonnes ioniques en pierres de tuf et revêtues de stucs colorés. Un petit tablinum avec des belles décorations en stucs colorés de 1° style, donne sur le petit  hortus qui était utilisé comme viridarium aussi, donc comme jardin.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Maison du Triclinium
ou Maison de Baccus 

Plan Maison du triclinium Pompei

La façade était située sur la rue de Nolae, elle remonte à la seconde moitié du II° siècle avant JC, comme l'indique le type de fabrication de l'impluvium de l'atrium en tuf. L'élément le plus représentatif de l'ensemble du complexe est le triclinium qui a donné son nom à la maison, ouverte dans l'angle nord-ouest du péristyle. Les panneaux centrales de la peinture en IV° style étaient  décorées par des tableaux représentant des moments de vie dans la maison, pendant les différentes saisons, rencontre entre amis,   grands repas, lecture, otium. Les peintures sont conservées au Musée National de Naples. Sur le seuil de l'entrée, au prothyrum , même si très habité, l'on vois par terre une petite mosaïque ou l'on lis le mot "SALVE". 

hsdhdhhq

L'atrium est du type simple avec un joli impluvium central en marbre joliment travaillé. Dans l'impluvium les restes de deux petites colonnes et un petit pied sur le quel un plan devait  soutenir  dans doute une statue. A droite de l'atrium, une bichette décoré, un petit lararium représentant le dieu protecteur de la maison, Jupiter. Selon Boyce, l'intérieur de la niche était blanc, décrit avec bandes rouges et sur la paroi arrière a été peint la figure de Jupiter. Il était assis sur un trône avec un coussin vert, ses pieds sur un repose-pied. Dans sa partie supérieure, était nue, juste enveloppé dans un manteau rougeâtre. Il tient un sceptre dans sa main gauche et un coup de tonnerre dans sa  droite. Sur son côté gauche, a été peinte l'aigle regardant Jupiter. Le plafond en arc de la niche, peint avec des étoiles jaunes, roses et violets sur un fond blanc; au centre supérieur, peint le profil  de la lune en mode croissante.   

dfqhdfhqdh

A gauche un escalier menant sans doute a l'étage qui devait occuper uniquement la partie centrale de la domus. Tout autour de l'atrium sept  cubiculas donc il ne reste plus signe de décoration, soit aux parois, soit au sol au delà de quelque stuc coloré.
Au fond de l'atrium,  le triclinium surélevé d'un gradin décoré de stucs colorés en rouge et jaune. Sur la droite du tablinum un couloir mène directement au péristyle avec viridarium. Le péristyle entouré de colonnes et pilastres stuquées de couleur jaune et rouge. 

dfhqdfhqdfh

A gauche du péristyle, dans le mur ouest, dans le centre de l'espace sous le portique avant, était une deuxième bichette. Elle était recouvert de stuc blanc comme les murs de la salle, sauf que la paroi et les coins sont rouges. Le long du coté nord du péristyle vers la fenêtre et la porte du  triclinium, étaient nombreux graffitis, reconnaissant Lucius Quintilius Crescenti, chef d'un groupe de joyeux de fullones. Devenu extrêmement ivre de bon vin à la suite d'un riche banqué, ils ont procédé à formuler une série de salutations écrites avant de partir :

qdhdhdh

Fullo Cresce(n)s coponi sal(utem)
Cresce(n)s fullonibus salutem hic et ubiq(ue)
Fullo Cresce(n)s Pompeianis salutem
Fullo Cresce(n)ss Salinesibus salute(m)
Fullo L(ucius) QuintiliusCresce(n)s hic regnatus est
Cresces fullonibus ullulaq(u)e   

Sous le péristyle, protégé par le toit, les éléments qui formaient le compluvium.  Il s'agit des gouttières qui permettaient de ramasser l'eau de pluie, qui traversé les trombes de ces  terre-cuites, dirigeaient l'eau dans le bassin d'impluvium. 

sgjgfjsfgjfj

Au fond du péristyle, sur la gauche, le Triclinium de très belle constitution, qui a donné le nom à cette domus. Avec sa forme rectangulaire et son toi à voute, il est très richement decoré par les panneaux a cadre rouge. Sur le haut de la grande bande noire et dans les encadrements centraux, des belles peintures montrant des banquets conviviaux, enrichis  de musiciens. A intervalle réguliers, des figures légères féminines qui, comme presque comme en vol, dansent. Au fond une pièce de cuisine et une petite salle faisant de oecus pour les invités, cette dernière en très mauvais état. 

--------------------------------------------------------------------------------

Maison des Noces d'Argent 
ou Maison de L.Albucius Celsus 

Plan Maison des Noces d Argent Pompei

La Maison des Noces d' Argent, ainsi appelée parce qu'elle a été découverte au cours des fouilles de 1893, l'année des noces d'argent du roi et de la reine d'Italie. La maison date du Ile siècle av. JC, c'est-à-dire de l'époque des Samnites et son dernier propriétaire en a été L. Albucius Celsus, constructeur edile et membre d'une famille trés aisée pré-romaine.
Une fois le vestibule franchi, on entre dans un atrium grandiose et austère, tétrastyle, considéré comme la plus grand atrium de ce type a Pompéi, avec impluvium central et base en marbre formant la fontaine; le toit en forme de compluvium est orné d'antéfixes à palmettes et de gouttières en tètes de lion. Au fond se dressent le tablinum et deux autres pièces. Derrière, s'ouvre le péristyle du type rhodien où, sur un coté, le plafond est plus élevé et donc plus exposé au soleil; il s'appuie sur de grandes colonnes doriques, différentes de celles des autres côtés.

fjdfjfj

Au centre, dans le jardin, on a découvert des statuettes émaillées de style égyptien représentant des animaux. Sur le coté ouest du péristyle donnent la cuisine et des installations de bain privé comprenant un apodyterium, un tepidahum et un calidarium tandis que dans le jardin attenant un bassin servait de frigidarium. Près de ces installations on avait prévu un triclinium d'été. Au fond, une exèdre centrale présente des murs à fond jaune, décorés de guirlandes et de festons. Des peintures du IIIc style agrémentent deux chambres latérales. A l'est, un oecus, au plafond voûté, s'appuyant sur quatre colonnes, est décoré en II° style; le pavement est en mosaïques. De là on entre dans un autre jardin, de dimensions plus importantes, comprenant un bassin en son centre et les ruines d'un triclinium en plein air.

fjsgfjsfgj

Pour son niveau élevé de préservation, cette grande maison fut protégée depuis le début de 1900 en reconstruisant en manière presque intégrale touts les toits .Cela s'est avéré particulièrement intéressante, car a permis de redonner aux visiteurs l'aspect réel d'une domus dans tous ses volumes, accroître la notoriété de cette extraordinaire maison, composée de plusieurs quartiers résidentielles. Le nom de la maison a été donné à l'occasion de la visite du Roi d'Italie Umberto et Margherita de Savoie, le 23 avril 1893, année ou l'on a célébré l'anniversaire des noces d'argent du couple Royal.

hjggssfgsf

L'Atrium secondaire de cette maison était situé dans l'adjacente Maison du Cenacle, qui a été par la suite séparée et vendu. L'Atrium principale remonte à la fin du 2e siècle avant JC; il est du type tétrastyle  c'est ici que l'on retrouve à l'origine les 13 pièces, deux sur le coté des Fauces de l'entrée, six sur les cotés de l'atrium même, et les autres sur le fond avec le tablinum et deux autres pièces résidentiels. La largeur de l'atrium et la présence de colonnes en pierre de tuf de type corinthien, représentent un témoignage précieux pour imaginer l'apparence des maisons  du type riche, donc patricienne; ces colonnes  sont considérés comme le signe le plus impressionnant de la "luxurìa" du propriétaire, car le lieu était utilisé traditionnellement pour l'accueil des clients et donc pour les impressionner. L'aspect actuel de ce secteur de la domus, remonte aux années 40-30 av. JC., lorsque la quasi-totalité des chambres donnant sur l'atrium, furent plus ou moins profondément restructurés.

fsjsfgjfjsf

Les chambres placés sur les côtés des Fauces, furent  transformés en magasins, le triclinium fut orienté de 180° en direction du peristyle, pour qu'il soit mieux visible, et dans toutes les chambres ouvert sur les côtés du péristyle, fut abaissé la hauteur du plafond d'entrer pour permettre d'ajouter des pièces supplémentaires à l'étage.  Des changements encor plus importants, furent apportés aux chambres ouvertes sur le côté est ; en particulier dans une salle de l'atrium qui ressemblait à une cubicula, dans la quelle fut fermés la porte au fond en l'orientant elle aussi vers le jardin, prenant donc une forme de "Exèdre". Ces modifications avaient  apporté un élément fortement hellénistique, avec un ou plusieurs exèdres, évoquant l'atmosphère du gymnase, dans une maison avec atrium à l'apparence conventionnelle, suggérant donc un original compromis entre le system romain centré sur l'atrium et le system d'ascendance hellénistique, concentré sur le jardin.

fsjsfgjgfj

Avec la fermeture de la porte de derrière, la salle fut transformé  en Exèdre , qui plus tard a reçu une belle décoration e IV° style sur fond blanc. L'atrium fut enrichis de peintures à panneaux noirs, avec l'ajout de pierres à point (bugnes) du type polychrome; dans la dernière étape décoratives, les panneaux décoratifs furent enrichis par des figures peintes de petits oiseaux et fut  ajouté sur le bord de l' impluvium, une fontaine avec bain de marbre. L'apparence du péristyle est  essentiellement de structure tarde-républicaine; il s'agit d'un péristyle du type Rhodien, dans lequel le portique face au sud, ponctué par des colonnes doriques en tuf, est plus élevé des autres, afin de permettre une meilleure exposition possible durant tous les periodes de l'année; il est très rare de trouver la même configuration à Pompéi.  Pour compléter l'apparence de cette zone de la maison très hellénistique,  contribuèrent aussi le grand Oecus  tétrastyle, ouvert dans le coin sud-est du péristyle et la grande Exèdre au centre du coté sud.

khhggkhfgk

Toutes ces salles, conservèrent jusqu'à l'éruption, des peintures raffinés de II° style , l'oecus fut ajouté d'un vestibule; dans ce dernier cas, le quatre colonnes octogonales  sur socle carré soutenant un toit vouté. Dans les pièces, les peintures se présentent avec des éléments architecturaux qui se rapportent à la première phase du II° style; la tendance de la dernière phase de ce style de peinture, on la retrouve dans le pavé au sol, une très raffinée mosaïque avec des motifs  polychromes et géométriques. Le quartier Thermal appartient aussi à ce moment précis. On y accédait par une antichambre, un vestibule donc, ouvert sous le portique du péristyle occidental, et le sol ici était décoré d'une mosaïque  représentant des arches d'un aqueduc, allusion bien sur  à l'approvisionnement abondante en eau assurée à Pompéi en cette période par l'aqueduc de Serinum.

sfjfjfjj

Au moment de l'éruption, ces thermes de maison, étaient en restructuration. La décoration originale de l'ère républicaine fut renouvelée dans le grand salon, symétrique à l' oecus tetrastylus et sous les arcades du péristyle. La décoration de style 4° style de ce dernier moment, est datée de la moitié di 1°  siècle après  JC, comme le suggère un graffiti indiquant les consuls de 60 gravées sur le stuc de la colonne centrale du portique nord. Il est probable que ce renouveau a coïncidé avec l'achat de casa de la part de la famille des Albucii, étant donné que le nom d'un exposant éminent de cette gens (famille), Lucius Albucius Celsus , apparaît dans les graffitis et sur les objets découverts lors des fouilles. 

fsjfssfsjgg

Une porte située à l'angle nord-est du péristyle permet d'accéder au grand jardin, qui occupe tout l'espace situé à l'est de la domus. Le seul élément décoratif était constitué d'un triclinium en maçonnerie placé au centre du côté ouest, et en face du quel se trouvait une grande vasque. Ce lieu d'otium, très caractéristique de la maison, devient important à partir du 1° siècle après JC. Le manque pièces qui donnent directement sur ce grand jardin, laisse penser, comme dans les Villas Suburbaines et comme dans la Villa des Papyres à Herculanum, que ce jardin était un "Xystus" de marque grecque, dans le quel on y voyait  le Gymnase grecque où on marchait au couvert.

-------------------------------------------------------------------------------

Maison de M. Lucretius Fronto 

Plan Maison ucretius Fronto  Pompei

La maison est situé dans la rue de Nolae, dans la ruelle a gauche portant le même nom.. Elle était  probablement inhabitée au moment de l'éruption vu le manque de meubles et objects divers.
 Elle est considérée comme la plus intéressante et raffinée parmi les petites domus de l'époque Imperial. Le propriétaire appartenait à une familles très importante à Pompéi; il a été identifié comme Marcus Lucretius Fronton, Duumvir et Aedilis  de la ville, et aussi Prêtre au Temple de Mars. Cette identification à été possible par deux facteurs, le premier en une peinture  qui montre tout le nécessaire pour écrire et juste à coté une lettre peinte adressé a M. L. Fronto ; le deuxième facteur, bien plus important, son nom écrit sur la façade de la maison, inscrit dans le programme électoral de la ville.

hjffgjsfgj

Grace à son excellent état de conservation, cette maison suscite un immédiat sens d'équilibre et intimité, d'une part par ces dimensions, et d'autre part par la richesse des peintures et décorations raffinés du III° style.
 L'atrium , avec un plancher de ciment et décoré avec des éclats de marbre mène aux chambres, décorée de fresques dans une riche gamme de couleurs qui représentent des sujets mythologiques. La première salle à droite de l'entrée,  présente une scène de la tragédie d'Euripide "Andromaque", tandis que la salle suivante illustre le mythe de "Ariane et Thésée". 

jqsjgsfg

Sur le fond de l'atrium, le tablinum franchi par deux magnifiques panneaux  picturaux avec des paysages, des villas et des jardins. On trouve ensuite deux tableaux qui représentent les "Noces de Venus et Mars"  et le "Triomphe de Bacchus". Dans la chambre de droite, "Narcisse qui se mire dans la source d'eau", Peros  qui donne son lait a son vieux père Micone". Dans la cubicula qui suive à droite de l'atrium : "Thésée et  Arienne" ,  et  "Venus qui prend sa toilette". Dans le triclinium d'hiver le tableau de "Oreste qui tue Neottolemus". 

sfgjsfgjgfjs

Les corps de cinq adultes et trois enfants ont été retrouvés dans une chambre donnant sur le jardin, écrasés par les décombres lorsque le toit est tombé. La maison continue avec un jardin légèrement surélevé, dont les parois des murs sont décorés de scènes africaines, avec de la chasse,  des bêtes féroces comme des ours, des panthères, des lions et des bœufs.


------------------------------------------------------------------------

Caserne des Gladiateurs 

Plan caserne des GladiateursPompei

La Caserne des Gradateurs se trouvait dans la Région 5 de Pompéi, sur la rue de Nolae. Il ne faut pas confondre cet établissement avec la Palestre des Gladiateurs se trouvant dans la région VIII dans post-scenium du Théâtre-Grand, et à ne pas confondre non plus avec la "Maison des Gladiateurs" située sur la rue de l'Abondance, dans la Région IX. Les trois etablissements n'ont pas les memes functions.

fsjsfjhjhj

Ce bâtiment se trouvant sur la rue de Nolae, s'imposait à l'attention, car se trouvait en position significativement plus élevée que celle de la route et de maisons adjacentes. Pendant les fouilles, furent trouvés ici 120 inscriptions et graffitis au sujet de gladiateurs. Les graffitis à l'intérieur de l'édifice, indiquent qu'il était fréquenté par des personnes liées directement aux "MUNERAS" de l'Amphithéâtre. 

sfjhjhj

Une fois  dépassée l'entrée et montée la légère pente, on se retrouve dans un très grand péristyle composé de 24 colonnes, et l'on retrouve ici toutes les mayeurs pièces de apprésentation, pièces, triclinium et exèdres; sur le coté méridional, des pièces de séjours qui  donnaient  en terrasse avec une loggia.  Aucun signe de chambre ou cubicula, n'a été trouvé pendant les fouilles, ce qui montre que les gladiateurs n'habitaient pas dans la Caserne. Le grand ambiant retrouvé sur le coté nord-occidental , semble avoir eu une fonction d' écurie pour les chevaux et mules, ayant une entrée indépendante  dans la route à proximité; cette salle a été construite vers la fin , en utilisant deux pièces ici existantes  

hjsfhjsfj

La création de ce bâtiment, qui remonte au milieu du  sec 1° siècle avant  JC , époque à la quelle appartient la décoration et les peinture de II° style découverts dans l'Exèdre , ouverte sur le coté est du péristyle.
Des fouilles effectuées en 1940, ont montré que l'emplacement de la Caserne, dans une période  Samnite plus ancienne, était occupée par une maison à atrium, positionnée à un niveau inferieur du terrain; de cette période on été retrouvés les restes de paves de 1° style.

sfjfjgs

En périodes successives, furent posées des grands blocs de tuf pour effectuer le remplissage pour  surélever le périmètre, tel que on le vois aujourd'hui. L'hypothèse  donc que cette caserne soit aussi un lieu d'habitation pour les gradateurs, résulte nulle, en confirmant donc  que c'était juste un lieu de rencontre et de préparation phtisique.  
À la suite du tremblement de terre de 62, on comblera les espaces vides  entre les colonnes du péristyle, avec un petit muret et en l'enrichissant de peintures et décorations de grande élégance, représentant des scènes de lutte  et chasse avec des animaux ce qui a rendu cet édifice encor plus riche et impressionnant. 

sfjsjgj

La présence d'un tableau dans un panneau central du péristyle, qui illustre le personnage de "Europa sur le taureau". Tous ces éléments suggèrent que le bâtiment a été jusqu'à 60 du 1° siècle le siège d'une société lié au monde de gladiature, sans doute le très connu "  Diplôma Quae Centrum Leges Pompéien Instituerant " disparu à l'initiative du Sénat de Rome après la violente bagarre impliquant Pompéiens et Nucerins, à l'été de 59, dans l'amphithéâtre de la ville.