Regio Occidentalis  
         Insulae Extra-Muraes           

Regio Occidentalis Pompei

Divisée entre la Regio VI (Insula 17) et Regio VII (Insula 16) dans la moderne subdivision des Fouilles, l'aire située  à la limite occidentale de la ville, appellé Regio Occidentalis, se donnait sur la mer ici tout pres; la region fut occupée, à partir des dernières décennies du 2 ° siècle avant JC par des habitations riches en terrasses panoramiques disposées tout pres des murs urbiches. Parmi les plus belles demeures, figuraient la grande proprieté de Maits Kastrikiis et de Maraiis Spuriis, noms  reportés dans un inscription de la série "eifuns" (Vetter 25), à identifier probablement avec la Maison de  M. de Castricius (VII, 16, 16) et la Maison de Umbricius Scaurus (VII, 16, 13). 

Plan Regio Occidentalis Pompei

Pendant la période de Pompei Colonie Sillanae, des habitations déjà existants étendirent progressivement avec la réalisation de terrasses les quelles descendaient jusqu'à la mer, qui vinrent à s'appuyer aux murs, vu la perte de ilmportance en cette periode de la fortification de defence la paix regnait sur la region. Les fouilles realisées dans les decennis du 1900, ont permis de decouvrir ici des structures urbaines et privées de grande importance et beauté et pour cela , en justifiant leur définition de « villas extras urbaines ».C'est en cette periode que deux maisons voyent leurs naissance: la Villa de M.Fabius Rufus et la Maison du Bracelet d'or.

fjgjdqjdj

Cette Insula est delimitée par la Rue du Pharmacien et la Rue des Sovrastantis; elle est un mélange de demeures privées et public qui se trouvent aux nord pour profiter de la position panoramique, et de boutiques et ateliers se trouvant plus au sud vers la Rue Marine, quartier plus commerciale.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Villa de M. Fabius Rufus

Plan Villa M.Rufus Pompei

Cette maison se présentait avec une organisation d'architecture bien articulé et complexe. On lui a attribuée le nom de Maison de M. Fabius Rufus qui joignit à englober la petite habitation voisine d'époque  Samnite, peut-être appartenu à M. Castricius .
La structure de cette habitation gigantesque distribuée sur trois niveaux  et orientée vers la mer, se représentait en effet comme une synthèse parfaite entre la domus urbaine et le type le plus diffusé des résidences suburbaines ou de villa maritime. L'installation visible probablement réalisé aujourd'hui en époque de Claudius en substitution d'une organisation précédente d'âge tardo-républicaine,  avait en effet son propre centre dans le grand cenatio ouvert sur un jardin décoré par une "lontana", source de lumière pour une autre pièce de proportions colossales à son tour caractérisée par la présence d'une série de grandes fenêtres et en qui faut reconnaître le type rare de l'oecus Cyzicenus hypothèse presque certainement.

djhhfjsdfdfj

La partie résidentielle de l'étage supérieur de la maison terminait avec une terrasse panoramique qui  donnait vers la mer sur laquelle s'ouvraient d'autres pièces de séjour. Un système d'escaliers bien dessiné,  permettait d'atteindre les étages inferieurs. Ici le modèle architectural des zones résidentielles inséré dans les étages inferieurs et des cryptoportiques, élaboré pour les architectures scénographiques des villas d'otium,  fut appliqué jusque aux plus extrêmes solutions. Aussi dans cette partie de la maison l'on relèvent nombreux modifications  de bâtiment et décoratifs;  au plus ancien, datable à l'âge tardo-républicaine, font suite une restructuration de la première moitié du 1° siècle après JC. et, ensuite, une série de travaux de restauration et de consolidation exécutée en plus reprises après le tremblement de terre du 62. 

jsfjgsjsj

L'aspect final de la perspective architecturale qui est très articulée, tourné vers la mer, était celui d'une villa maritime adossé à la ville, dans la quelle on détache la grande terrasse panoramique de l'étage supérieur, les deux avant-corps situés aux bouts du complexe et la grande pièce à forme de  abside articulée sur deux niveaux par une série double de fenêtres très larges. Tout en n'étant pas crée au centre géométrique du complexe, peut-être parce que ajoutée dans un moment successif , la pièce à forma d'abside fut conçu comme feu architectural de la résidence entière, en la décorant en manière très recherchée et précieuse;  entre ces pièces, devait avoir sans doute une importance capitale le plancher en marbres colorés, arraché par les pillards anciens, et la décoration de IV Style sur fond noir dans laquelle étaient insérés des quadrilles au sujet mythologique; le plus considérable représentait Dionisio, Hélios et Aphrodite. 

kkghdggkh
Le long du couloir fenêtré , qui s'interrompait seulement en correspondance  de la salle abside, s'ouvraient des pièces de séjour et de repos, toutes décorées par des peintures très belles et avec des planchers en mosaïques et en opus sextile
 Parmi les pièces de repos, se détache un cubiculo qui a rendu un extraordinaire exemple de restauration philologique exécuté en période antique;  le mur de fond présente en effet deux peintures superposées,  séparés par une paroi très mince.
La peinture la plus ancienne, datable à la moitié du 1° siècle avant J.C, présente la reproduction d'une architecture sacrée articulée qui laisse apercevoir une porte entrouverte avec l'illustration du Venus Physique Pompéienne. Les fouilles continuent dans cette demeure; des fouilles dans le péristyle et dans des pièces inferieurs on montré des  fondations remontants à des époques plus ancienne, preuve de sa multiple restauration dans le temps.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Maison de la  Biblioteque

Maison  Maison de la Biblioteque

Le climat serein d'otium que marquait les maisons de l'Insula Occidentalis était bien clair et particulier. Nous pouvons en avoir un exemple clair et bien illustré dans la Maison avec Bibliothèque, que présente dans le secteur postérieur une grande terrasse panoramique avec vue sur le Golfe.

L'identification de la pièce plus septentrionale comme bibliothèque peut se déclarer en effet sûre soit pour la présence d'une niche tirée dans le mur nord, utilisée pour la conservation des volumina, soit pour la représentation de deux lettré au centre des murages décorés en II° Style; 

jhhdhkhk

le personnage représenté au centre du mur de droite, a la tête couronnée par le lierre et il est représenté avec les instruments utilisés pour les compositions poétiques:  volumen, lyre  et capsa pour les livres.
Des riches  mosaïques décoraient les pavements de l'atrium et des toutes les pièces avec des motifs divers et variés. Toutes les pièces étaient décorées de peintures murales dans des motifs architecturaux et naturels  dans des styles avec facture de III° et IV° période.

ghdkhgkdhk

Des tablettes en bois  qui contenaient sans doute de la cire pour écrire et des  rouleaux en papyrus on était trouvé dans la pièce panoramique, sans doute la bibliothèque de la maison.
Le domicile se présente encor en fouille et  des pièces de la maison sont encor à excaver du lapillis;  les travaux de restructuration ne sont pas terminés encore.Aucune attribution n'as pas été possible par manque de references. 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Maison du Bracelet d'Or
ou Maison des Noces de Alexandre  
 

Plan Maison du bracelet d'or  Pompei

À la deuxième moitié du I° siècle avant JC, remonte le réagencement de la maison dit  Maison du Bracelet d' Or, qui doit son nom à la découverte d'un gros bijou du poing de 500 grammes à côté d'une victime de l'éruption de 79; ce bracelet avait la forme d'un serpent à deux têtes frisées de sorte que chaque bouche serrée d'un côté d'un médaillon portrait.
Les pièces les plus raffinés de la maison se trouvent à l'étage inferieur, où un petit secteur thermal avait aussi été construit. De niveau élevé sont les peinture de III° Style retrouvées dans l'un des salons, avec la représentation d'une vue de jardin, et en des fragments retrouvés dans l'état d'origine, fragments qui rappellent le tremblement de terre de 62.

kdghkghk

Parmi ces peintures, se détache un petit tableau qui raffigure le poète Eujorione, accompagné d'une femme, sans doute poète elle aussi, et d'un offrant jeune. Le choix de sujets élevés pour les tableaux insérés au centre des murs, fut confirmé aussi dans la phase de ré-décoration exécutée après le tremblement de 62;  le mur sud du grand triclinium à l'étage inferieur, accueillit en effet une copie des Noces d'Alexandre avec du Stativae, plutôt qu'avec Roxane, vu la présence du sceptre dans les mains de la femme, comme on convenait pour la fille de Darius III, exécuté par Ezione dans le 324 avant JC. 

khhgdghdgh

Cette même peinture donne une deuxième dénomination à la maison. D'intérêt considérable ceux sont les quelques plaques de revêtement datable au II° siècle avant JC, insérés comme éléments décoratifs dans les murs du jardin inférieur, toutes ayant comme sujet Apollon, sujet appartenant à la décoration peut-être hellénistique d'un Temple citadin détruit avec le tremblement de terre de 62. L'excavation de la construction a commencé en 1958 et s'est terminée dans la fin des années 70.
La maison est construite sur trois niveaux, en utilisant les murs de la ville et la pente de la colline vers le golfe et le  fleuve Sarnum. Le niveau supérieur s'ouvre sur la Rue Consulaire; l'entrée menant à un atrium central avec un impluvium et cubicula et avec des salles de réception de grand élégance.
L'atrium est décoré en IV° style avec une alternance de panneaux en rouge et jaune, avec une frise inferieur en noir. 

gtartazertert

Au niveau centrale, sont une suite de salle de bain privée et plusieurs salles de réception dont la plus parts donnent sur le jardin ci-dessous. Ces chambres, sont décorées en IV° style avec de grands panneaux noirs ou blancs contenant des scènes figurées, encadré en rouge. Le niveau inférieur s'ouvre sur un jardin avec une fontaine en son centre; sur les parois qui entourent ce jardin, des fresques magnifiques qui mènent à un triclinium central.
La salle à gauche du  triclinium a été entièrement décorée de  scènes de jardins dans des magnifiques couleurs vives, et avec présence d'oiseaux  et images  allégoriques. Dans le centre de la fresque, peinte admirablement, est un treillis avec des ouvertures offrant un aperçu des plantes florissantes et de la faune au-delà.
Sans doute des représentations  qui reprenaient le type de jardin typique à Pompéi avant le désastre de 79.