Insula Forum      
Le Decumanum Maximum  et le Forum Augustalis

Plan du Forum Herculanum

La partie la plus septentrionale de la ville d'Herculanum était destinée au Forum; elle constituait la région politique, législative et religieuse de la ville, avec ses monuments de représentation et de pouvoir romain. Les fouilles ont mis au jour le decumanum maximus, encadré à son extrémité ouest par l’arc  Quadrifronte, la façade est de la Basilique  Noniane et le Siège des Augustales, tandis que la suite de cet ilot reste toujours ensevelie sous l’épaisse une couverture de matériaux volcaniques, au-dessus de laquelle la ville moderne s'est développée; tout le grand ensemble depuis l'arche Quadrifronte s'étendait jusqu'au Théâtre, en passant par le Forum. 

Même si cette zone reste encore partiellement enterrée, nous pouvons confirmer de la connaitre très bien, car un énorme travail de sondage souterrain a été effectué aux 17e et 18e siècles pour connaître son périmètre et donc son schéma. L'incertitude des théories avancées dans le passé, ont été au cours des décennies suivantes, motif d'erreurs qui n'ont pas pu permettre une évaluation correcte et donc une collocation exacte des différents monuments ici présents. Dès le début, les fouilles ont montré et nous ont fait penser que le Decumanum Maximus actuel était peut être l’espace du très convoité Forum de Herculanum, en fait avec ses 14 mètres de large et plus de 100 mètres de long, il pouvait être imaginé en tant que tel. 

Certes, les monuments situés ici et découverts plus tard ont conforté cette hypothèse: la Basilique, le Siège des Prêtres d' Auguste et l'Arc  Quadrifronte, ont tous suggéré que nous nous trouvions à l' endroit même du forum. Par la suite, les relevés et les découvertes en sculpture et en peinture murale ont largement démontré et prouvé que ce n’était pas ce lieu présumé, mais seulement celui du Decumane qui conduisait justement au Forum, et qui constituait l’axe transversal le plus démonstratif, ou la Politique, la  Religion et le Commerce étaient en charge. Plus tard, la Basilique elle-même fut confondue en tant que forum, en l'appelant  "basilique Augusteum". En fait, il s’agissait du classique édifice de la Basilique, un lieu de discussion politique tel qu'on le retrouve à Pompéi. Certes, la présence du siège des Augustales, situé ici, doit nous permettre d’imaginer que le forum tant désiré était dans ce périmètre. 

dsdgs<dgsdnws

La certitude des fouilles et des levés plus récentes, ont permis une évaluation plus correcte et cohérente des ces lieux. Nous savons aujourd'hui comment ce lieux était organisé et constitué.
Dans cette partie de l'ancienne Herculanum encore inexplorée, dans laquelle nous devons idéalement remplacer tous ces complexes publics et religieux qui constituaient normalement la panoplie monumentale d'une ville romaine au premier siècle après  JC, un seul bâtiment, la Basilique susmentionnée, très probablement identifiée avec Augusteum, a été sondée par des tunnels au XVIIIe siècle; plus tard, par ces travaux, l'on a considéré l'hypothèse que juste en face devait se situer la place du véritable Augusteum, le Forum d'Herculanum. Des travaux de recherche ont alors été menés pour prouver que les lieux  encore enseveli en face, étaient effectivement le forum. 

dsdgs<dgsdnws

Le Decumanus Maximus, commençait à l'intersection avec le Cardines 5, où la principale ouverture de la Grande Palestre s'ouvrait: une façade en style tétrastyle avec 4 colonnes soutenant le vestibule d'entrée. Le Decumanus dans toute sa longueur, situé juste en face, offre une vue en perspective jusqu'aux arches du forum. Sur le versant nord du Decumane, les fouilles des années 60 du siècle dernier ont permis de mettre au jour le prospectus avec plusieurs étages que quartier ici présent et encore enfoui sous la ville moderne, mais déjà identifié et détecté par des explorateurs du XVIIIe siècle. Il semble être occupé au rez-de-chaussée par des magasins, fermés par des portes en bois calciné, et l'étage constitué de quartiers d'habitation. Dans l'un de ces magasins, une grande quantité de produits comestibles (figues, dattes, caroubes, lentilles et fèves émondées) ont été retrouvés, dans un autre des bouteilles de bocaux en verre de l'atelier Guteus Ampliatus Puteolana qui ont été récupérée. Enveloppé dans un tissu et fabriqué en 79 après JC. Juste en face de la Maison de l'Apollon Citharède, qui s'ouvre sur le côté gauche du décumane, ou l'on distingue l'entrée majestueuse d'un bâtiment, probablement une maison de luxe, avec des sièges pour les clients dans le vestibule.

L'arc Quadrifronte, à l'extrémité ouest du decumanus, est un grand arc décoré de marbre sur les façades et simplement recouvert de plâtre blanc sur les côtés; l'intrados et la voûte interne, sont décorés en reliefs en stuc réalisés dans le IV° style. Un deuxième arc symétrique, situé à l'entrée de la Basilique, soutenait probablement la Quadrige de bronze trouvé en fragments plus en aval. Les deux arches étaient reliées par un portique à arcades, qui n'était rien d'autre que la Chalcidique de la basilique, bâtiment du forum, duquel, à travers les canicules excavés, furent trouvés des peintures et sculptures très précieuses conservées aujourd'hui dans le Musée de Naples. Les deux grandes bases de statues équestres visibles à l'avant du bâtiment sont des statues sur lesquelles seuls des pieds et des jambes ont été retrouvés.

dsdgs<dgsdnws

À travers la série d’arcs qui ont uni les deux grandes bases des Arcs Quadrifronte et gravi une marche, on accédait au grand espace non couvert du Forum Augusteum, une grande place pavée en mosaïque, avec des dalles de marbre, bordées de portiques sur les côtés et un exèdre carré au centre de la face inférieure, encadrés par deux absides latérales. Dans l'exèdre central, il y avait la statue Loricata de Titus, et celles de Claudius et Auguste, représentées comme Jupiter sur le trône; les absides latérales étaient décorées de grandes peintures en style IV° illustrant les sujets suivants: la Reconnaissance de Télèphe par Hercule (dont on pense qu'elle dérive d'Hercule Aversus d'Apelles mentionné par Pline l'Ancien dans le temple de Diane à l'Aventin) ; la Libération des enfants athéniens aux mains de Thésée, l'Education musicale de l'Olympe par Marsyas et l'éducation musicale d'Achille par Chiron. Sur les bases-podium centrales de la place, devant les absides, se trouvaient les statues de bronze d'Auguste et de Claudius dans la nudité héroïque; à la décoration des portiques latéraux appartenaient enfin une frise illustrant des épisodes et des exploits de la vie d'Hercule et un panneau avec Médée. 

dsdgs<dgsdnws

L' espace abritait également de nombreuses statues des dynasties Julio-claudiennes et flaviennes. Il existe diverses hypothèses modernes sur la destination de ce bâtiment; parmi ceux-ci, celui qui reconnaît l'Augusteum, bâtiment utilisé pour le culte impérial de César Auguste, dont la construction remonte à l'époque Claudienne, avec des mises à jour ultérieures au niveau du mobilier sculptural; il a également été proposé de reconnaître le modèle urbain monumental d'Herculanum dans la Saepta Mia du Campus Martius à Rome.
D'après les anciennes fouilles réalisés au XVIIIe siècle à l'époque de Bourbons à Naples, et par les fouilles récentes visant à confirmer et à mieux faire connaître la situation historique des lieux, on peut certifier que, après le passage du deuxième Arc Quadriforme, toujours actuellement intégré dans le tuf de la basilique Noniane, le Decumanum reste de la même largeur. Aujourd'hui visible au sud, conservant également le même portique et continuant dans la même direction, ceci jusqu'à l'intersection du Théâtre souterrain et même après pour quelques mètre. 

À partir de ce point, près d’un temple retrouvé et encore enseveli, qui servait de frontière au Cardines 2, il était possible de accéder dans de grands espaces couverts avec la présence de restes de  céréales et marchandises portuaires, peut-être ici la présence de l' Horrea de Herculanum, étant la mer très proche, et nous situons  dans les Insulas 2 et 1. C'est toujours dans cette région qui, grâce aux récentes fouilles, l'ont a découverts les vestiges d'un bâtiment thermal et, peu loin, la présence de la Villa des Papyrus qui suivait le littoral, et ou les fouilles sont toujours d'actualité.